La Bataille de Little Bighorn

Le Choc des Cultures

La Bataille de Little Bighorn est une légende du far west , elle s’est déroulée dans les ravins de la rivière Little Bighorn.

Les combattants étaient des guerriers des tribus Lakotas Sioux, et la cavalerie américaine.

La Bataille de Little Bighorn symbolise un choc de deux cultures différentes : la culture amérindienne et celle des États-Unis.

Cette bataille faisait partie d’une campagne stratégique beaucoup plus vaste destinée à forcer la capitulation des Lakotas et des Cheyennes.

Tatouages Amérindiens

 

De nombreux chefs Lakotas parmi eux y’avait Sitting Bull et Crazy Horse Indien ont accepté de signer le traité de fort Laramie.

Les États-Unis voulaient que les tribus renoncent à leur vie nomade.

Accepter le traité signifiait accepter une vie plus stationnaire et compter sur les subventions fournies par le gouvernement.

Les dirigeants Lakotas tels que Sitting Bull qui avaient des Tatouages Amérindiens, symbole de fierté, ont rejeté le système.

La Bataille de Little BigHorn prend forme :

Sitting Bull et George Armstrong Custer

La tension entre les États-Unis et les Lakotas s’est intensifiée, lorsque le Lieutenant-colonel George Armstrong Custer a reçu un ordre.

L’ordre était d’explorer les Black Hills à l’intérieur de la Grande réserve de Sioux.

Général Custer devait cartographier la région, trouver un site approprié pour un futur poste militaire et prendre note des ressources naturelles.

La nouvelle de la découverte de richesses minérales a provoqué une invasion de mineurs, en violation directe du traité.

Les États-Unis ont négocié avec les amérindiens pour acheter les Black Hills, mais ils ont refusé.

Le commandant d’une division militaire, mit au point une stratégie pour engager des indiens.

La stratégie était de forcer leur retour dans la réserve des Grands Sioux.

Mais le mode de vie nomade des Lakotas et des Cheyennes les obligeait à se déplacer constamment.

Aucun officier ou éclaireur ne pouvait savoir avec certitude combien de temps un village pouvait rester immobile.

Les Deux Camps en Code Reconnaissance :

La région contenant les rivières était un terrain de chasse productif.

Les tribus se rassemblaient régulièrement en grand nombre au début de l’été pour célébrer leur cérémonie de danse du soleil.

danse du soleil indien

Au cours de la cérémonie, Sitting Bull a reçu une vision de soldats tombant dans son village.Il prophétisa que son peuple remporterait bientôt une grande victoire.

Les Indiens, dont on pensait qu’ils campaient quelque part le long de la rivière Little Bighorn, ils étaient coincés.

Génerale Custer Prend les Devants :

Le Générale Custer ordonna une marche nocturne pour traverser la vallée de la rivière Little Bighorn.

Aujourd’hui, les historiens estiment que le village comptait 8 000 habitants, avec de 1 500 à 1 800 hommes.

Le plan initial était de cacher dans les montagnes , ce qui laisserait le temps aux éclaireurs localiser le village indien.

Custer avait alors prévu de faire une marche de nuit, et de lancer une attaque à l’aube.

Cependant, les éclaireurs ont rapporté que la présence du  régiment avait été détectée par des guerriers Lakotas.

Jugeant l’élément de surprise perdu, il craignait que les habitants n’attaquent, provoquant l’échec de la campagne de l’armée.

bataille de little bighorn - une légende du far west

Custer ordonna une avance immédiate pour engager le village et sa force guerrière.

Le Commandement du Major RENO

Le Major Reno marcha environ deux miles, aprés il commença à avancer en aval vers son extrémité sud.

Bien que surpris au départ, les guerriers se sont rapidement précipités pour repousser l’assaut de Reno.

il a arrêté son commandement, a former ses troupes qui ont commencé à tirer sur les guerriers qui avançaient du village.

Les guerriers à cheval poussèrent leur attaque contre celle de Reno et mirent bientôt en danger son flanc gauche.

Il se retira dans un peuplement de bois au bord de la rivière Little Bighorn, qui offrait une meilleure protection.

Finalement, il ordonna une seconde retraite, cette fois-ci vers les falaises à l’est de la rivière.

La Victoire des indiens dans la bataille de Little Bighorn

Les Cheyennes, comparant la poursuite des troupes en retraite à une chasse au bison, descendirent les soldats.

Les soldats à l’arrière du commandement en fuite subirent de lourdes pertes, car les guerriers galopaient aux côtés des troupes en fuite et les abattaient à bout portant.

Le commandement, maintenant brisé, a traversé la rivière Little Bighorn afin de se regrouper sur les hauteurs de la vallée.

Un grand nombre de guerriers s’approchant de cette direction ont forcé la cavalerie à se retirer sur la colline où les amérIndiens les ont assiégés.

La Fin de la Bataille de Little BigHorn

Le lendemain, les renforts sont arrivés au secour du reste des soldats qui avait été gravement battue et vaincue, était maintenant soulagé.

Les éclaireurs découvrent les corps morts, nus et mutilés du commandement du Générale Custer sur les crêtes à l’est de la rivière Little Bighorn.

On ne saura jamais exactement ce qui est arrivé au commandement de Custer.

Grâce aux récits des Indiens, aux découvertes archéologiques et à la position des corps, les historiens peuvent reconstituer la partie de La Bataille de Little Bighorn où Custer était présent, bien que de nombreuses réponses restent encore à trouver.

Pour des raisons encore mal comprises, les troupes se replièrent et se rassemblèrent sur la colline.

Environ 40 à 50 hommes sur les 210 d’origine ont été acculés sur la colline où se trouve aujourd’hui un monument de pierre.

Des centaines de guerriers Lakotas et Cheyenne les ont encerclés.

Vers la fin du combat, des soldats, certains à pied, d’autres à cheval, ont éclaté dans une tentative désespérée de s’enfuir.

Tous ont été abattus et tués en quelques minutes.

Un nombre supérieur de soldats et une puissance de feu écrasante ont mis fin à la partie de La Bataille de Little Bighorn qui se déroulait à Custer.

Cimtiére de little bighorn

Les Conséquences de La Bataille de Little Bighorn

  • La Bataille de Little Bighorn fut une victoire momentanée pour les Lakotas et les Cheyennes.
  • La mort du Générale Custer et de ses troupes est devenue un point de ralliement pour les États-Unis, qui ont accru leurs efforts pour forcer les peuples indigènes à s’installer sur les terres de la réserve.
  • Avec plus de troupes sur le terrain, les terrains de chasse des Lakotas furent envahis par de puissants corps expéditionnaires de l‘armée déterminés à conquérir les Amérindiens.
  • La plupart des “hostiles” déclarés se sont rendus dans l’année qui a suivi le combat, et les Black Hills ont été pris par le gouvernement américain sans compensation.

Tatouages Amérindiens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *